24 décembre 2018

Ma lettre au Père-Noël


Très cher Père-Noël,

Il y a quelques années, j'ai lu les lettres que tu avais envoyées aux enfants de Monsieur Tolkien et j'ai beaucoup aimé suivre les péripéties de la vie du Pôle Nord! Cela ne doit pas tout le temps être facile de vivre en compagnie d'un ours polaire mais j'espère que vous vous entendez toujours aussi bien! Je me souviens aussi des petits lutins qui t'aident dans tes tâches et des gnomes qui gardent précieusement les lettres des enfants, il y en a tellement que je ne doute pas que leurs aide soit précieuses, d'ailleurs, ont-ils bien travaillé cette année?  Et toi? Comment vas-tu? Je parle comme si on se connaissait depuis longtemps mais toi, tu nous connais si bien que je ne sais pas comment écrire ma lettre.

Je t'écris pour une bonne raison, comme tu t'en doute certainement, je souhaite te demander quelque chose de spécial, je ne sais pas si tu parviendras à réaliser ce souhait qui est des plus insolite. Insolite n'est pas le mot exact, néanmoins je peux affirmer que c'est une demande particulière....

J'aimerais que quelqu'un, et je pense que tu es la seule personne capable de cela, apporte un peu de bonheur et de réconfort à tout le monde. Peu importe la façon dont tu t'y prendras, il nécessaire de rappeler aux gens que la vie vaut la peine d'être vécue, elle vaut la peine de se battre pour y trouver des moments précieux et se forger des souvenirs. La famille qui nous entourent, les amis qui nous accompagnent, tous ont besoin de nous, de sentir notre présence, de vivre de bons moments avec nous. Ces bons moments sont précieux et leur tout sera inoubliable et doit nous donner la force de continuer à vivre pour forger d'autres merveilleux souvenirs.

Cependant, il y a aussi ces personnes qui pense ne plus rien avoir ou qui n'ont plus rien du tout! Et pour ces personnes, je souhaiterais également que tu leur donnes le courage nécessaire pour affronter ces difficultés afin de profiter de la vie à nouveaux. Il y a tant de manière d'être heureux qu'il ne faut pas désespérer à l'idée d'avoir perdu ce qu'on a, il ne faut pas non plus se morfondre. La vie est dur mais nous avons tous une chance d'en profiter et d'en voir le bon coté. Et si l'on pense que notre chance est passée, c'est que ce n'était pas le bon moment ou que nos intentions n'allaient pas dans se sens car pour être heureux il faut apprendre à mettre de côté tout ce qui nous retient dans la noirceur! 

Je pense avoir tout dis, du moins l'essentiel est là! Je ne doute pas que tu auras le temps de lire ma lettre et j'espère que tu pourras y répondre. Et si jamais tu as le temps, n'hésite pas à me raconter l'une ou l'autre anecdote que je rigole un peu, je les partagerai alors sur mon blog avec plein d'autres lecteurs! Mais désormais, il est temps de te dire au revoir et de te souhaiter bonne chance pour tous le travail que tu auras à faire ou que tu es déjà en train de faire, n'hésite pas à aller bousculer l'ours pour qu'il vienne t'aider et à secouer les petits lutins pour qu'ils travaillent de façon efficaces!!

A bientôt!
@derooelodie

20 décembre 2018

Cavalier Vert Tome 2 La première Cavalière


Auteure : Kristen Britain --- Genre : Fantasy --- Edition : Milady --- Nombre de pages : 565

Karigan est rentrée à Corsa pour finir ses études et travailler auprès de son père. Mais l'Appel est plus fort que sa détermination : au fond de l'esprit de l'ancienne Cavalière résonne sans arrêt le martèlement de sabots fantômes... jusqu'à ce qu'elle cède, et reprenne le chemin de la cité de Sacor.
Mais à la Cour, la jeune femme retrouve l'ordre affaibli : des Cavaliers aguerris sont morts, et pourtant peu de nouvelles recrues ont entendu l'Appel. Cependant, Karigan voit le spectre d'une femme qui ne peut qu'être Lil Ambriodhe, la Première Cavalière. Pourquoi apparaît-elle à Karigan? Et comment demander de l'aide à cette à cette femme morte depuis un millénaire? Car la brèche dans le mur de D'Yer continue de s'élargir et au cœur de la forêt veille une sombre et terrible menace....

MON AVIS :

Après les événements du premier tome, Karigan est repartie vivre dans sa province pour continuer ses études et aider son père dans ses affaires de commerce. Cependant, ses plans seront vite contrariés, chaque nuit elle en rêve, chaque rêve l'incite à reprendre son rôle de Cavalier Vert! L'Appel sera de plus en plus persuasif, de plus en plus fort, et notre jeune héroïne prendra rapidement le chemin de la cité de Sacor pour reprendre ses fonctions auprès du roi.

Néanmoins, les choses ont bien changés depuis son départ, l'ordre est véritablement affaibli, le bâtiment des Cavaliers est quasiment désert et aucune nouvelle recrue n'est arrivée, personne n'a reçu l'Appel. Mais ce n'est pas tout, la fissure dans le mur de D'Yer s'agrandi et la menace venant du Voile Noir est bien réelle et s'accroît de jour en jour. Des choses étranges se passent et la population du royaume commence à s'effrayer des subites apparition de la magie, jusqu'alors entièrement inexistante à leur yeux.

Karigan sera bien vite envoyée en mission et en reviendra plus choquée que jamais. Une longue période de convalescence suivra et l'amènera à découvrir des vérités inattendues. Contre son gré, elle se retrouvera mêlée à d'étranges événements mélangeant passé et présent. De plus, elle sera peut-être la seule et unique à pouvoir rétablir un semblant de paix dans un monde bouleversé par de nombreux événements magiques et une possible guerre en approche.

Notre héroïne est fidèle à elle-même, courageuse et vive, elle n'hésite pas une seule seconde avant d'agir si bien que ses actions précipitées l'amèneront parfois dans des situations impromptues et dangereuses. En effet, Karigan est prête à tout pour les gens qu'elle aime et n'a de cesse de se faire du soucis à cause de la menace environnante. Mais le plus beau dans tout cela, ce sont ses sentiments amoureux naissant pour une certaine personne à la fois si proche et si loin d'elle.

J'ai tout autant apprécié Zacharie ainsi qu'Alton, ce sont deux personnages que j'aime beaucoup. Cependant j'ai un peu de mal à comprendre la réaction d'Alton à la fin du livre, il ne laisse à personne une chance de s'expliquer et j'ai trouvé cela vraiment triste. Du coté du roi, j'ai été impressionnée par ses réactions, il agit avec énormément de sagesse et se démène toujours pour proposer une solution qui conviendra au plus grand nombre de personnes. On comprend rapidement que son but premier n'est pas d'avoir de l'influence sur son peuple mais bien de le protéger et de s'assurer de son bien-être.

Le récit est ponctué de moments d'action et de calme, ce qui laisse à nos protagonistes et nous-même, le temps pour se reposer avant de retourner aussi vite dans le vif de l'intrigue. En effet, nous en apprenons beaucoup sur le monde de notre héroïne ainsi que sur les nombreux événements qui pèse sur le royaume durant ces moments de répit, néanmoins les moments de suspenses sont bien présent pour maintenir le rythme du récit.

En conclusion, je vous conseille énormément ce livre, il vous ferra passer par toutes sorte d'émotions, allant de la tristesse à la joie, de la peur au soulagement. Les personnages tout aussi attachants les uns que les autres nous font découvrir par leur yeux, un monde bien complexe. Karigan est toujours aussi déterminée quant à Zacharie il fait preuve d'une grand sagesse. Enfin Alton, nous surprendra par la complexité de son personnages. Les pages se tournent rapidement et le suspense est souvent insoutenable entre deux moments de calme.

16 décembre 2018

Pax et le Petit Soldat


Auteure : Sara Pennypacker --- Genre : Jeunesse --- Edition : Gallimard Jeunesse --- Pages : 312

Un garçon et son renard que la vie sépare, l'histoire d'une indéfectible amitié.
La guerre est imminente. Lorsque le père de Peter s'engage dans l'armée, il oblige son fils à abandonner Pax, le renard qu'il a élevé depuis son plus jeunes âge, et envoie le garçon vivre chez son grand-père à cinq cents kilomètres de là. Mais Peter s'enfuit, à la rechercher de son renard.
Pendant ce temps, Pax affronte seul les dangers d'une nature sauvage et se trouve confronté à ceux de son espèces.

MON AVIS :

Pax et Peter sont très proche! La guerre aussi! Alors le père de Peter décide de l'emmener chez son grand-père mais avant cela, ils doivent relâcher Pax dans la forêt malgré les protestations de Peter... Pax ne comprends ce qui arrive, ni pourquoi il ne revoit plus son ami, et il va attendre le retour de son petit garçon là où il l'a déposé mais Peter est bien loin, chez son grand-père et n'acceptant pas la décision qui a été prise et regrettant de ne pas s'être battu pour Pax, Peter partira à sa recherche en pleine nature...

L'histoire ne se centre que sur quelques personnages et il n'en faut pas plus. Durant son voyage en quête de pax, Peter fera la rencontre d'une femme assez mystérieuse qu'il va apprendre à connaitre. Quant à Pax, il va faire connaissance avec d'autre de son espèce. Et tout le roman tourne autour de ce petit groupe de personnages très attachants! Une fois le livre fermé, nous sommes tristes de quitter ces protagonistes qui nous ont accompagné tout au long du roman. Nous avons vécus des choses avec, ressentis leur peur, le doute, leur tristesse et la fin ne peut que nous émouvoir!

L'écriture de l'auteure est très fluide et je me suis laissée facilement emportée aux cotés de Peter et de Pax. Leur histoire m'a émue et j'ai attendu la fin avec beaucoup d'envie! Je voulais savoir s'ils allaient être réunis ou s'ils allaient accepter leur séparation... Leur aventure est semée d'embûche et de découverte, la vie en forêt n'est pas facile et ils vont tous deux s'en rendre compte chacun de leur côté. Nous avons Peter qui rencontre une jeune femme ayant vécu la guerre et Pax qui rencontre une jeune renarde avec son petit frère et un vieux renard qui sont effrayé par  l'homme! Tous deux vont apprendre à connaître leur nouvel entourage, toujours en quête l'un de l'autre!

Ce livre, nous transmet un beau message et nous fait passer un bon moment en compagnie de Peter et Pax. Il n'a pas besoin de grand chose si ce n'est l'écriture poétique de l'auteure et toute la douceur de l'univers pimenté de la dur réalité. Lors de notre lecture, nous passons de Pax à Peter, en alternance et j'ai trouvé cela très bien mené car on ne se lassait jamais de suivre un protagoniste. De plus, cela nous rappelle sans cesse leur terrible séparation ainsi que les sentiments mutuels qu'ils partagent et leur désir ardant de se retrouver.

En conclusion, je vous recommande ce livre qui vous fera passer un agréable moment de tendresse en compagnie de Peter et de Pax. Ces deux héros très attachants et remplis de la naïveté. L'histoire fait passer un beau message de ce qu'est l'amitié sincère et nous ressentons toutes les émotions de nos deux protagonistes au fil des pages, de la tristesse à la joie en passant par la peur.

17 novembre 2018

Le parc Bivort en automne

L'automne avait déjà bien pris son pied, les feuilles avaient revêtu leur teinte jaune-orangée et la plupart tapissaient le sol. Néanmoins la verdure persistait, comme si elle ne voulait pas partir, pas tout de suite pour nous offrir un magnifique spectacle aux milles couleurs. C'est armée de mon appareil photo que je suis partie capturé cette beauté!
Le soleil également fait son spectacle, il transparait au travers des branches tortueuses des arbres et projette sa lumière par petite touche sur le tapis de feuilles orangées. Au détour des chemins et des sentiers, ce spectacle se répète mais jamais de manière identique, chacun nous enchante par sa magie.
En se promenant le regard vers le haut de la cime des arbres, la nature nous a montré toute sa complexité. Les yeux grand ouverts vers un arbre dont toutes les feuilles ne s'était pas habillées pour l'automne. Une moitié verte, une autre jaune-orangée, cet arbre n'a pu se décider entre prolonger l'été et ouvrir son coeur à la nouvelle saison...
D'autres coins, nous font voir d'autres splendeur! La nature est capricieuse et parfois incompréhensible... Comment certains arbres peuvent-ils toujours nous montrer leur plus beau vert alors que d'autres ont déjà perdu toutes leurs feuilles pour former ces beaux chemins dont les feuilles crissent sous nos pieds?
Quand on y fait attention et qu'elle n'est pas recouverte de feuille morte ou encore de neige en hiver, il y'a une chose qui reste verte peu importe la saison : l'herbe. Elle offre un fort contraste avec ce monde chaleureux et frais qu'est l'automne. Ne trouvez-vous pas? Il est parfois nécessaire de se baisser un peu pour voir le monde autrement!

29 octobre 2018

Un voyage hors du temps

C'était en octobre 2014, il y  avait quelques mois déjà, qu'une nouvelle année scolaire venait de commencer, la dernière, l'année rhétorique comme nous l'appelions si souvent. Et cette année là, avec quelques latinistes, nous partions en Italie.
Le voyage commença à Rome, avec plusieurs visites de monuments et sites historiques, que vous connaissez certainement tous. Cette ville est un énorme coup de coeur et j'attends avec impatience de pouvoir y retourner. Le soleil éclatant, les petites ruelles tortueuses et ces traces d'un passé riche en événements... Cette ville m'a séduite, Rome, je suis amoureuse!
La Villa Hadriana a suivit, un coup de coeur mêlé de d'un petite déception, qui fut vite oubliée par la beauté du lieu. Les jardins sont à couper le souffle, ainsi que l'architecture environnante qui attire nos regards partout autour de nous, impossible de ne pas s'arrêter pour s'extasier devant tant de splendeur! Et dans ces grands point d'eau, j'ai pu faire la rencontre de petites tortues toutes mignonnes qui prenaient un bain de soleil par ce magnifique temps d'octobre.
Le voyage s'est poursuivit à Paestum, un lieu qui m'était jusqu'alors méconnu, comme beaucoup dans le monde... Là-bas, j'ai été immergée par l'histoire, j'ai été projetée plusieurs siècles en arrière parmi les temples romains encore debout. Les ruines, magnifiquement conservées, offrent une splendide vue à tous les passionnés de l'époque antique.
Après une douce soirée au bord de la plage, nous avons rejoint Pompeï sous un soleil éclatant! Cette ville, ces ruines m'ont séduites, mon amour est réel! Vagabonder entre ces ruelles à moitié détruite, à moitié entière m'a comblée de bonheur, je n'avais pas envie de partir sachant que je n'avais pas visiter le moindre recoins de ce splendide lieu, mais le temps avance et notre voyage continue. Cependant, je n'oublierais jamais ce que j'y ai vu, ces images resterons gravée dans ma mémoire à jamais. 
Notre expédition continue et une fois le mont Vésuve atteint, c'est au bord du cratère que nous avons pu nous émerveiller d'une telle splendeur naturelle, à la fois terrifiante et belle. Mais très vite il nous a fallu redescendre pour entamer le chemin vers notre dernière escale en Itale ; Florence! 
Florence! Grande ville dont l'architecture de la Renaissance prédomine. La visite fut courte et je suis sûre qu'elle cache encore de nombreux secrets. Vagabonder dans ses rues a été un vrai bonheur pour mes yeux émerveiller. Le retour à la réalité fut difficile, néanmoins, je peux dire au plus profond de moi, que mon amour pour ce pays à grandit et je peux affirmer avec certitude que j'y retournerai un jour, tant pour revoir de telle splendeur que pour en découvrir de nouvelle!

13 octobre 2018

Inconnu à cette adresse


Auteure : Kressmann Taylor --- Genre : Roman épistolaire --- Edition : J'ai lu --- Pages : 79

Ils sont tous deux allemands. L'un est juif, l'autre non, et leur amitié semble indéfectible. Ils s'expatrient pour fonder ensemble une galerie d'art en Californie mais, en 1932, Martin rentre en Allemagne. Au fil de leurs échanges épistolaires, Max devient le témoin impuissant d'une contamination morale sournoise et terrifiante : Martin semble peu à peu gagné par l'idéologie du IIIe Reich. Le sentiment de trahison est immense ; la tragédie ne fait que commencer...

MON AVIS :

L'histoire de ces deux personnages m'a beaucoup plue et même bouleversée. Je ne comprends toujours pas comment un homme si sein d'esprit à pu se laisser influencer par la politique d'Hitler. Ce doit être l'effet de masse et une bonne propagande! Néanmoins, je me suis posée pas mal de question quant à ce changement radical de mode de pensée et j'ai eu beaucoup de peine pour son entourage.

Max est le meilleur ami et associé de Martin, ensemble ils ont construit une galerie d'art et s'entendent à merveille jusqu'au jour où son ami décide de rentrer en Allemagne. Tout va pour le mieux au début, nos deux amis s'échangent des lettres et leurs amitiés. Mais vint le jour où Martin commence à changer de comportement, contaminé par l'idéologie du IIIe Reich. Max est désemparé et ne peux absolument rien faire. Son inquiétude redouble quand il apprend que sa sœur décide malgré tout de partir à Berlin pour une représentation.

A travers des lettres, nous découvrons les sentiments, les pensées, les peurs et les joies de nos protagonistes. Ils changent, ils évoluent pour le meilleur ou pour le pire. Au fil de ces lettres, nous sommes les témoins de ce que le futur leur prépare, du changement radical qui peut se faire en une personne. Dans ces lettres nous découvrons comment une amitié si forte peu être réduite en cendre à cause d'événements tragiques.

J'ai beaucoup aimé l'écriture de ce roman sous forme de lettres, cela change de ce que l'on peut voir habituellement. Cependant cela restreint quelque peu les détails, on ne connait pas entièrement les pensées des protagonistes, ni leur passé, excepté les informations qu'ils s'échangent dans leurs lettres. Néanmoins, la lecture de la Post-face m'a permis de comprendre une petite choses ou l'autre que je n'avais pas très bien comprise, de ce fait, je vous conseille de la lire!

Ce livre est une belle leçon, comme tous ceux traitant de la seconde guerre mondiale. Mais cette forme épistolaire apporte un petit plus, nous sommes en partie dans l'ignorance de certains fait et la lecture des lettres laisse une tension palpable à chaque lecture. Cette histoire est une histoire qui nous marque et nous fait réfléchir. Je ne sais pas quoi dire de plus...

En conclusion, je ne peux que vous conseiller de le lire si vous ne l'avez pas déjà fait! C'est une petite lecture rapide et prenante qui en vaut le détour. Un sujet très intéressant et important est abordé. De plus c'est une histoire très sympathique où nous découvrons l'évolution d'une amitié entre juif et non juif au cours d'une période de trouble qu'est le IIIe Reich.

15 septembre 2018

La Pile à Lire


La Pile à Lire est un terme qui parfois peut faire peur mais peut aussi apporter de la joie! Tout dépend de vous, de votre humeur et de l'idée que vous avez de la Pile à Lire. Et si on prend du recul, beaucoup de recul, on se rend compte que ce sont juste des livres qui s'accumulent dans notre bibliothèque et qui n'ont pas encore été lus... Font-il du mal à quelqu'un? Non, je ne pense pas.

Un bien...

Quand on a une pile à lire bien fournie, nous pouvons être sûr et certains que nous ne manquerons pas de lecture pendant un certain temps. Notre réserve est faite et plus ou moins pleine pour une durée plus ou moins longue. Pas besoin de paniquer en se demandant si on aura le temps de passer à la librairie ou à la bibliothèque pour acheter notre prochaine lecture avant que celle en cours ne soit terminée!

De plus, quand l'heure de choisir notre nouvelle lecture arrive, un large choix s'offre à vous! Une bibliothèque remplie de livre en tout genre vous attend, du votre genre favoris jusqu’à vos nouvelles envies, tout s'y trouve, vous ne manquez de rien. Le choix n'est pas facile mais votre pile à lire est là pour combler la moindre de vos envie!!

Un mal...

Certaines personnes peuvent se sentir écrasées et étouffer sous le poids de leur PAL. Il faut dire que si vous ne l'aimez pas, elle se venge contre la haine injuste que vous ressenter à son égard... De ce fait, elle vous parraît plus grande chaque fois que vous la regarder et l'angoisse vous prends, vous avez peur de ne jamais la voir diminuer, de ne jamais arriver à lire tous ces livres avant le jour fatidique, et votre PAL vous le rends bien, chaque jour elle vous nargue du haut de votre bibliothèque.

Par ailleurs, bien que votre pile à lire vous offre un large choix de livre, vous ne savez jamais vers quel livre vous diriger, tant vous font envie que vous ne pouvez pas vous décidez! Dés que votre regard se porte sur un livre, il est attiré à l'opposé vers un autre. S'arrêtez de chercher et empêcher nos yeux de vagabonder entre tous ces livres devient quasiment impossible et vous pouvez passer des heures à regarder cette pile à lire sans jamais faire un choix...

Comment l'entretenir ?

Il n'y a rien de plus facile que d'entretenir sa pile à lire! Peu importe l'argent, tout ce qui compte c'est d'acheter régulièrement des livres. Quand un livre vous fait envie, ne le laisser pas trop longtemps en magasin, dès que vous le voyez, prenez-le! Ensuite, il trônera fièrement dans votre bibliothèque en attendant d'être lu...

Ce qu'il faut retenir!

L'impression et les sentiments que vous avez à l'égard de votre Pile à Lire ne dépend que de vous et peuvent être totalement sur-faits! L'avis des autres ne doit pas empiéter sur votre propre avis et sur votre propre ressentit! Une PAL est une chose unique, quelle soit grande ou petite, vous pourrez toujours trouvez de quoi la critiquer et la détester! Si j'ai une chose à dire, un conseil à vous donner ce serait de  la laissez la vivre sa vie dans votre bibliothèque! Et d'arrêtez de lui vouloir du mal et de la critiquer sinon elle vous rendra la pareil! 

1 septembre 2018

The Winner's curse Tome 1 The curse


Auteure : Marie Rutkoski --- Genre : Fantasy --- Edition : Lumen --- Pages : 455

Gagner peut être la pire des malédictions...
Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la "malédiction des vainqueur" : celui qui remporte une  enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pairs, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à son entourage.

MON AVIS :

Kestrel, fille du plus grand général de l'empire, achète sur un coup de tête, un esclave au marché de sa ville. Très vite, la jeune fille s'intéresse à son histoire et tente de comprendre qui il était avant l'invasion Valorienne. Ayant la capacité de facilement deviner la vérité, elle découvrira petit à petit le passé d'Arin, l'esclave. Tout ceci les amènera à tisser des liens et à se rapprocher ce qui engendrera quelques questions venant de la population sur la nature de leur relation. Lorsque Kestrel détiendra toutes les pièces du puzzle concernant Arin, il sera malheureusement trop tard pour faire marche arrière!

J'ai beaucoup aimé le personnage de Kestrel que j'ai trouvé très mature malgré ses quelques actions irréfléchies, elle fait preuve d'un grand courage tout au long du livre et ses talents de stratège lui seront très utile à défaut d'avoir de bonnes habiletés au combat. Quant à Arin, il est difficile de se faire un avis sur lui, il est attachant et semble gentil, néanmoins dès sa rencontre on sent qu'il cache quelque chose et pourtant on apprend à l'apprécier malgré son caractère et ses mauvaises actions.

Je me suis beaucoup attachée à tous les autres personnages qui constituent cet univers, ils sont uniques et chacun a un rôle à jouer même s'il est indirect et pourrait paraître insignifiant! Je les ai trouvé très intéressant dans leur rôle et j'espère que certains auront une importance plus conséquente dans les prochains événements. De plus j'ai hâte de découvrir un peu plus l'empereur et son fils car ils seront très probablement au premier plan par la suite.

L'action met un peu de temps à arriver mais cela ne m'a pas dérangée pour autant. Au début, l'histoire se met en place, tant au niveau des lieux que des personnages et leur personnalité, je trouvais cela très intéressant car cela nous permet de découvrir l'univers dans lequel vit Kestrel! Par la suite, tout s'accélère, des événements tragiques viennent perturber la tranquillité du pays et notre héroïne doit prendre ses responsabilités pour régler les différents qui vont se creuser entre les deux peuples.

Je n'ai rien à redire concernant le style de l'auteure, l'écriture est fluide, les pages se tournent facilement et bien que j'avais l'impression de ne pas avancer au début, je me suis vite retrouvée à la moitié du livre. L'auteure a choisi d'alterner les points de vue des personnages et cela m'a beaucoup plu car nous en savons plus qu'eux et nous pouvons avoir un regard extérieur sur ce qu'il se passe et sur ce qui va se passer. 

En conclusion, je vous conseille ce livre si vous aimez les intrigues politiques et l'univers fantasy mais également si la lenteur d'un livre, utilisé à bon escient, ne vous dérange pas! Les personnages sont attachants, complexes et assez mature pour leur âge. De plus, l'univers est travaillé et intriguant, l'auteure nous immerge facilement dans son monde de complots et d'intrigues! Enfin le dénouement est des plus surprenant, il nous laisse en attente de la suite avec beaucoup d'impatience!