La Citadelle des Ombres Tome 1

Auteur : Robin Hobb
Genre : Fantasy
Edition : Pygmalion
Nombre de page : 1111

RÉSUMÉ : 

Au royaume des Six-Duchés, dans l'inquiétant  décor d'une forteresse battue par les vents et les flots, Fitz, un jeune garçon issu d'une lignée royal, fait à la cour le rude apprentissage de la vie. Un maître d'écurie, étrange et bourru, lui prodigue conseils et affection; un vieux sage, isolé au sommet d'une tour, le forme à la délicate perception du Bien et du Mal; des molosses qui l'ont adopté lui apportent réconfort et protection. Commence alors pour le jeune homme un long voyage initiatique semé d'embûches et de trahisons. Un voyage au bout de l'angoisse, de l'amour, de la désespérance. Confronté aux cruelles exigences de la loyauté, existe-t-il pour lui une autre voie que celle du sacrifice?

MON AVIS :

J'ai découvert ce livre sur internet, je recherchais des livres fantasy à lire et je suis tombée sur cette petite perle, mais petite est un euphémisme dans tout les sens du terme. Qu'elle n'est pas ma surprise quand je découvre la grosseur du livre une fois dans mes mains. Mais je dois vous avouer que malgré qu'il soit long, on ne s'ennuie absolument pas. Rebondissements, personnages attachants, ce livre est un coup de cœur. 

L'histoire commence alors que Fitz n'est qu'un petit garçon de six ans. Il est confié au château où vivait son père pour y être élevé comme il se doit. Le voyage initiatique de notre héros commence, même si au début l'action n'est pas très présente, on prend plaisir à découvrir paysages, personnages et coutumes de ces mystérieuses contrée. On comprendra rapidement que la vie au château est faite de mensonges, de complots et de trahisons.

Par la suite les découvertes et rebondissements s'enchaînent, de multiples questions viennent se poser et les réponses ne sont pas toutes joyeuses. Quand, soudain, le pays est victime d'attaques de pirates, tout s'accélèrent, l'étau se resserre sur les traîtres mais également sur les nobles qui se trouvent pris au centre de tout les complots...

Fitz est un jeune garçon curieux, il ne refuse pas d'apprendre de nouvelle chose et est très à l'écoute. Cependant, il est têtu et possède une capacité qu'il vaudrait mieux cacher, car elle n'est pas autorisée dans le pays. En effet, Fitz est capable de communiquer avec les animaux, et il va plusieurs fois se lier d'amitié avec des chiens et des loups, mais cela lui vaudra le courroux de son maître. Néanmoins, Fitz a aussi d'autres préoccupations, il va rapidement faire la connaissance de Molly, une fillette de son âge avec qui, il va nouer de fort liens d'amitié.

D'un autre coté, nous avons Vérité et Kettricken qui sont deux personnages très dévoués pour leur peuple, et ils vont souvent faire passer l'intérêt des autres avant le leur. Au début du roman, Kettricken est très réservée et discrète mais elle va évoluer pour devenir quelqu'un de courageux et d'autoritaire, ces qualités seront vivement appréciées par la population locale.

Quant à Royal, je pense qu'on ne peux faire plus détestable que lui, il est exagérément hautain et égoïste. La seule chose qui l'intéresse c'est le pouvoir, qu'il parviendra facilement à avoir grâce à ses talents d'orateur. Il a le pouvoir d'embobiner les foules et de les maîtriser, cette force est son principal atouts, qui est redouté par ses adversaires.

Nous faisons également la connaissance de Burrich, du roi et de l'assassin du roi. Ces personnes tiennent beaucoup à Fitz malgré ce qu'ils pourraient faire croire. Elles sont exigeantes avec lui durant la période de son apprentissage, mais il y a une bonne raison. Si Fitz n'est pas constamment sur ses gardes ni même bien entraîné, il risque de fortement le regretter. La mort rode et n'épargne personne.

Lorsque j'ai commencé le roman, je me suis demandé pourquoi il n'avait pas laissé les noms des personnages en anglais. Il faut avouer que découvrir que quelqu'un s'appelle Patiente, Vérité ou encore Royal, cela fait un peu bizarre. Mais on s'y habitue facilement et on arrive à trouver cela drôle. De plus, le nom correspond souvent au caractère des personnages...

En conclusion, ce livre est un coup de cœur, je l'ai dévoré malgré son nombre élevé de pages, et j'ai été triste d'arriver à la fin. Les personnages sont attachants et très approfondis, ils sont tous différents et parfois même, identique à la fois. On est happé par l'action et les rebondissements. On craint de nouveaux complots et de nouvelles attaques, ainsi que pour la vie de nos protagonistes.

6 commentaires:

  1. Olala rien qu'à la vue de la couverture j'avais envie de découvrir ce livre mais vu ton avis je vais carrément l'acheter ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je suis contente que mon avis fasse cet effet là! ^^ Bonne lecture alors!

      Supprimer
  2. Il me semble que Robin Hobb a écrit pas mal de livres, sa saga la plus connu doit être L'assassin royal. J'ai beaucoup entendu parler de ses livres mais jamais lu, peut-être un jour ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La citadelle des ombres est un intégral de la saga L'assassin Royal, et il y a 4 intégrales en tout. J'espère que tu te laisseras tentée un jour :D

      Supprimer
  3. Les romans de Robin Hobb me tentent particulièrement mais là je dois avouer que tu me donne encore plus envie de découvrir sa plume !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne parle pas souvent du style d'écriture des auteur(e)s mais là, je dois dire que sa plume est envoûtante!

      Supprimer